Wittnove M. NKUKU : le Congolais derrière Afronotes, la plate-forme de...

Wittnove M. NKUKU : le Congolais derrière Afronotes, la plate-forme de distribution des musiques et films Africains en ligne et à la demande.

C’est dans le but de mettre fin aux problèmes de piraterie et de duplication illégale des œuvres des artistes Africains que le Congolais Wittnove NKUKU a lancé  depuis les Etats Unis le label Afronotes

Afronotes est donc  le seul Label Africain ayant une plate-forme de distribution  des musiques et films Africains en ligne et à la demande. Il fournit les plus récentes musiques et vidéos dans la prochaine seconde de sa publication officielle, partout et à tout moment.

Afronotes utilise la haute technologie de distribution numérique pour la distribution des musiques et abonnement de vidéo à la demande (film, clip vidéo et émission de télévision), tous ses produits sont distribués au format DRM pour la protection du contenu artistique contre tous partages et duplications illégales et pirateries.

Pour avoir plus de détails et comprendre ce concept et nous avons interviewé Wittnove, l’initiateur de cette plate forme qui a bien voulu répondre à nos questions.




Suivez notre interview dans les lignes qui suivent :

Infomagntic : Salut Wittnove, vous êtes l’initiateur de la plate forme Afronotes consutable sur internet à l’adresse www.afronotes.com Qu’est ce qui vous a poussé à le créer ?

 Wittnove : Salut, il y a plusieurs raisons qui m’ont poussé à mettre en place Afronotes, entre autres : le problème de piraterie et de duplication illégale qui appauvrie nos artistes car ils ne profitent pas de leurs œuvres.

Le problème de distribution et accès aux œuvres africains par les africains partout dans le monde. 

Etant Africain, je voulais apporter mon expérience et mon savoir-faire à tous mes frères et sœurs de la diaspora mais aussi à ceux qui sont restés sur la terre africaine tout en sachant que là où je vis tout est presque fait.

Il y a aussi cette phrase prononcée par un américain lors d’une conférence que je participais à Miami en Mai 2015 : « c’est bien, comme les africains viennent apprendre avec nous ici. Sachez que nous n’avons pas le temps de régler vos problèmes car nous cherchons d’ abord notre propre perfection »

 Infomagntic : Combien de temps avez-vous pris pour sa réalisation ?

Wittnove : Déjà avec l’expérience du projet que j’ai développé à Itune pour Yamaha Musique qui est similaire à Afronotes du point de vue technologique, m’a permis d’avancer rapidement. J’ai fais donc  3 mois pour la partie software et 1 mois pour le hardware (MP3 Player) qui fonctionne avec nos software pour les personnes qui ont de problème de connexion internet rapide.   Donc en tout 4 mois de réalisation. 

Infomagntic : Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées ?

Wittnove : En terme des difficultés il s’agit du marketing. Comment faire arriver la nouvelles à tous les Congolais et Africaines partout où ils sont dans le cas où les peuples Congolais et Africains ne sont pas habitué à ce genre de système. 

Il y a déjà un système de production et distribution très complique et pas très bien organisé dont le changement est un challenge pour nous car les artistes et producteurs ne maitrise pas non plus ce système.

La majorité de  producteurs actuels n’est  que de simple commerçant qui ne maitrise pas le système administratif, technologique et juridique par manque de professionnalisme. ce qui rend les choses aussi difficile pour nous car le système que nous apportons demande beaucoup de procédure administrative et juridique.

“C’est par expérience, après mon tournée européen pour rencontrer les producteurs, j’avais compris que le systeme qui gère notre musique et cinéma, deux industries riche, n’est pas professionnel et très désorganisé car la plupart n’est pas se débrouille ou tâtonne“ 

L’autre difficulté c’est d’atteindre les artiste pour le propose nos services.

Infomagntic : Ça fait combien de temps que  Afronotes existe ?

Wittnove : 4 mois.

Infomagntic : Comment trouvez-vous son évolution ?

Wittnove : Jusque là tout se passe bien. La première étape était la partie technique, la deuxième c’était le financement et partenariat avec la grande boite américaine Hollywood où je passe quelque temps de travail,  Actuellement nous somme dans la phase d’installation car le quartier général de notre compagnie sera à Kinshasa.

Infomagntic : Alors par quel moyen de paiement se fait les abonnements ?

Wittnoves : Afronotes propose deux différentes offres : la musique et le cinéma.

Le payement de la musique se fait à travers le mode de payement ci-dessous :

Carte credit, carte bancaire, Paypal, Carte bleu, Sofor, Ideal, Transfert bancaire, Giropay, Mister cash et Webmoney

Noté que nos principaux clients sont des africains de la diaspora car Afronotes utilise le system de téléchargement et streaming. Mais c’est possible d’intégrer d’autre mode de payement comme le paiement par mobile au niveau de la RDC : M-Pesa, Orange Money, Airtel Money et Tigo Cash. Ceci sera intégré après avoir fini les pourparlers avec les compagnies de télécommunication.

Sur le plan local, les cybers café présents à Kinshasa seront aussi nos revendeurs de téléchargement. Ils posséderont donc chacun une licence de vente avec le logiciel de transfert doté d’un system DRM pour  contrer la piraterie ainsi de permettre à tout le monde de vendre dans la légalité

Pour  notre offre Cinéma, l’abonnement se fait par carte crédit, carte bancaire et Paypal.

Infomagntic : Alors, qui sont vos clients ?

Wittnove : Quatre vingt pourcent (80%) de nos clients sont des africains qui vivent dans des pays où l’accès à l’internet permet de faire le téléchargement rapide et du streaming et sont de la Diaspora principalement ils vivent en Europe, en Amérique, Asie et l’Océanie.

Vingt Pourcent (20%)  de nos clients vivent en Afrique et utilisent notre Player mp3 avec la musique pré téléchargée.

Infomagntic : Et s’il faut Parler de vos études, formations et carrière, que diriez-vous?

Wittnove : j’ai un Diplome de post graduat (master) en technologies des informations (software development web and mobile application) à l’université de Lobatchevski de Nizhny Novgorod, Russie.

Un  Certification en formation intense open source PHP MVC. A Zend.con online course.

Comme carrière en 2014 j’ai travaillé comme software developer à Race central, société de gérance des données de marathon de Californie.

En 2015, j’ai travaillé comme web and mobile app developer a YAMAHA music Company en Californie du Sud.

J’ai travaillé aussi en tant que developeur en mode remote en detachments chez iTune par YAMAHA music pour le development de Yamaha musique classique application en collaboration avec Apple iTune.

Infomagntic : Quels messages pouvez-vous lancer aux passionnés et aux professionnels des nouvelles technologies au Congo ?

Wittnove : Jamais arrêter de rêver, rêver toujours grand et réfléchissez différemment tout en travaillant dure car le congo se développera qu’avec les congolais personne fera mieux que nous même. 

Infomagntic : Merci Wittnove d’accepter de nous accorder votre temps et d’avoir répondu à nos questions.

Oui, vous avez compris que c’est la fin de notre interview et su ce qu’est le concept Afronotes. Il est maintenant temps de le visiter  puis s’abonner à ses offres.

N’oubliez pas non plus de télécharger l’application android de Afronotes sur google play à l’adresse suivante :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.afronotes.media&hl=en

En bonus, voici donc la vidéo de conférence de presse qu’animé Wittnove en Belgique pour expliquer en détails cet apps.

Enfin, ne quitter pas sans aimer notre page pour n’est plus manquer de nos nouvelles en cliquant sur le lien suivant :

https://www.facebook.com/Infomagntic-1528999284080753/

 

 

 

 

Commentaires

commentaire

Initiateur d'Infomagntic, Professionnel et passionné du numérique, prône la polyvalence et depuis 2005, il travaille jour pour jour dans ce domaine, parcours qui lui a permis de maitriser la programmation informatique, le développement web et mobile, les techniques de l’audiovisuel, de l’infographie, la communication, les réseaux, la maintenance informatique et les installations des équipements de la télécommunication. Passionné de la communication il informe, oriente et conseille sur les nouvelles technologies au Congo.

Pas des commentaires

Laisser un commentaire